Aileen Wuornos, une tueuse sur la route

Ce document retrace le cours de l’enquête et l’histoire tragique d'Aileen Wuornos,  tueuse en série hors du commun.

Disponibilité: En stock.

8,99 €
Description
Détails

Résumé :

La « Demoiselle de la Mort » est née le 29 février 1956 à Rochester. Elle est décédée le 9 octobre 2002 à Starke en Floride. Aileen Wuornos était une tueuse en série, elle fût condamnée à mort par injection létale pour avoir assassiné sept hommes en Floride entre novembre 1989 et novembre 1990. Selon elle, ces derniers l’auraient violée ou tenté de le faire, alors qu’elle se prostituait.Ce document retrace le cours de l’enquête et l’histoire tragique de cette tueuse en série hors du commun.La collection « Dossiers criminels »10 portraits sonores. Cette collection d’enquêtes retrace le parcours de dix tueurs en séries qui hantent notre histoire collective. Partant des indices recueillis sur les scènes de crime, éclairées par les procès verbaux, les analyses techniques et psychologiques des experts, ces chroniques procèdent par cercles méthodiques jusqu’à la révélation du coupable. Dans certains cas, l’étau des enquêteurs est resté ouvert, et le doute continue de planer sur l’identité du tueur. L’auditeur dispose alors de tous les éléments pour former son opinion, en toute connaissance de cause.Cette série n’est pas seulement un recueil de faits divers, mais une tentative de comprendre à travers une variété de cas complexes, les schémas qui poussent quelqu’un à tuer puis à récidiver. Plusieurs études ont montré que le tueur en série n’était pas une invention de la modernité, mais au contraire une figure ancienne, traumatique et occultée de l’histoire humaine.

Additional Info
Additional Info
Auteurs John Mac
Narrateurs Rémi Pous
ISBN Non
Editeurs Compagnie du Savoir
Cost Non
Commentaires
Écrivez votre propre avis
Vous donnez votre avis sur : Aileen Wuornos, une tueuse sur la route
Étiquettes des produits
Étiquettes des produits

Utiliser des espaces pour séparer les étiquettes. Utilisez des apostrophes pour les phrases.