Bienvenue sur Voolume

064_G_de_Maupassant_Serie_de_12_nouvelles.jpg (29.65 Ko

Série de 12 Nouvelles Fantastiques-Maupassant

Auteurs : Guy Maupassant (de)
Narrateurs : Xavier Legall
Durée : 02:39:15
Taille du fichier : 138.97
Découvrez une série de 12 Nouvelles fantastiques de Guy de Maupassant à vous donner la chair de poule...! Près de 3 heures de frissons garantis.
Extrait audio

Loading the player...

Disponibilité: En stock.

9,00 €

Description

Détails

Découvrez une série de 12 Nouvelles fantastiques de Guy de Maupassant, à vous donner la chair de poule...! Près de 3 heures de frissons garantis. 

Rosalie Prudent 

Rosalie Prudent est bonne dans une famille de petits notables de province. Elle est jugée pour infanticide. Mais tout porte à croire qu'elle désirait son enfant. Quels mystères cache cette histoire malheureuse ? 

"Il y avait vraiment dans cette affaire un mystère que ni les jurés, ni le président, ni le procureur de la République lui-même ne parvenaient à comprendre.
La fille Prudent (Rosalie), bonne chez les époux Varambot, de Mantes, devenue grosse à l'insu de ses maîtres, avait accouché, pendant la nuit, dans sa mansarde, puis tué et enterré son enfant dans le jardin.
C'était là l'histoire courante de tous les infanticides accomplis par les servantes. Mais un fait demeurait inexplicable. La perquisition opérée dans la chambre de la fille Prudent avait amené la découverte d'un trousseau complet d'enfant, fait par Rosalie elle-même, qui avait passé ses nuits à le couper et à le coudre pendant trois mois."

Suicide :

Pourquoi des gens en arrivent à un acte si désespéré ? En interprétant une lettre d'adieu, le narrateur tente de nous montrer que ces drames ne cachent pas toujours des histoires hors du commun...

" Une lettre trouvée sur la table d'un de ces "suicidés sans raison", et écrite pendant la dernière nuit, auprès du pistolet chargé, est tombée entre nos mains. Nous la croyons intéressante. Elle ne révèle aucune des grandes catastrophes qu'on cherche toujours derrière ces actes de désespoir ; mais elle montre la lente succession des petites misères de la vie, la désorganisation fatale d'une existence solitaire, dont les rêves sont disparus, elle donne la raison de ces fins tragiques que les nerveux et les sensitifs seuls comprendront."

Berthe :

Retrouvez le style incomparable de Guy de Maupassant dans cette nouvelle envoûtante...

 "Elle aimait se rouler dans l'herbe à la façon des jeunes bêtes, et courir comme une folle, et elle battait des mains chaque matin si elle voyait le soleil entrer dans sa chambre. Quand on ouvrait sa fenêtre, elle battait des mains en s'agitant dans son lit, pour qu'on l'habillât tout de suite. Elle ne paraissait faire d'ailleurs aucune distinction entre les gens, entre sa mère et sa bonnne, entre son père et moi, entre le cocher et la cuisinière."

Rose :

Deux amies partagent leurs visions et leurs attentes de l'amour, pendant le carnaval de Nice, le carnaval des fleurs...

"Les deux jeunes femmes ont l'air ensevelies sous une couche de fleurs. Elles sont seules dans l'immense landau chargé de bouquets comme une corbeille géante. Sur la banquette du devant, deux bannettes de satin blanc sont pleines de violettes de Nice, et sur la peau d'ours qui couvre les genoux un amoncellement de roses, de mimosas, de giroflées, de marguerites, de tubéreuses et de fleurs d'oranger, noués avec des faveurs de soie, semble éçraser les deux corps délicats, ne laissant sortir de ce lit éclatant et parfumé que les épaules, les bras et un peu des corsages dont l'un est bleu et l'autre lilas."

La Parure :

Naître de condition moyenne lorsque l'on se sent prédisposé aux lumières, quelle torture...
De quoi transformer une vie...

La Serre:

La nuit, les bruits suspects, un couple qui bat de l'aile...
Que se passe- t-il dans cette maison bourgeoise ?

Le Lit 29

Le capitaine Epivent est un bel officier de hussards. Bravache, fier et beau, il aime la compagnie des femmes. Jusqu'à un certain point...

"Le capitaine Épivent avait des succès constants, des triomphes auprès du beau sexe. Toutes les fois qu'il soupait en compagnie d'une femme, il se considérait comme certain de finir la nuit en tête-à-tête, sur le même sommier, et si des obstacles insurmontables empêchaient sa victoire le soir même, il était sûr au moins de la « suite à demain». Les camarades n'aimaient pas lui faire rencontrer leurs maîtresses, et les commerçants en boutiques, qui avaient de jolies femmes au comptoir de leur magasin, le connaissaient, le craignaient et le haïssaient éperdument."

Le Vengeur

Maupassant explore ici les limites de la jalousie et de la vengeance. Jaloux pour un autre, vengeur d'un autre...

"Quand M. Antoine Leuillet épousa Mme veuve Mathilde Souris, il était amoureux d'elle depuis bientôt dix ans. M. Souris avait été son ami, son vieux camarade de collège. Leuillet l'aimait beaucoup, mais le trouvait un peu godiche. Il disait souvent : "Ce pauvre Souris n'a pas inventé la poudre." Quand Souris épousa Mlle Mathilde Duval, Leuillet fut surpris et un peu vexé, car il avait pour elle un léger béguin. C'était la fille d'une voisine, ancienne mercière retirée avec une toute petite fortune. Elle était jolie, fine, intelligente. Elle prit Souris pour son argent."

Fou ? 

Plongez dans les pensées d'un mari jaloux et suivez son lent cheminement vers la folie... Une nouvelle magistrale. Laissez-vous envoûter par la voix grave et inquiétante de Xavier Legall...

"J'attendis ; oh ! j'épiais ; elle ne m'aurait pas trompé ; mais elle restait froide ; endormie. Elle disait parfois : "Les hommes me dégoûtent." Et c'était vrai. Alors je fus jaloux d'elle même ; jaloux de son indifférence, jaloux de la solitude de ses nuits ; jaloux de ses gestes, de sa pensée que je sentais toujours infâme, jaloux de tout ce que je devinais. Et quand elle avait parfois, à son lever, ce regard mou qui suivait jadis nos nuits ardentes, comme si quelque concupiscence avait hanté son âme et remué ses désirs, il me venait des suffocations de colère, des tremblements d'indignation, des démangeaisons de l'étrangler, de l'abattre sous mon genou et de lui faire avouer, en lui serrant la gorge, tous les secrets honteux de son coeur."

La nuit

Cette nouvelle vous fera frissonner. Vous vous verrez errer dans les rues de Paris et ressentirez toute l'ambiance oppressante de cette nuit noire...

L'attente :

Une femme sur son lit de mort recherche son fils qu'elle n'a pas vu depuis vingt ans. Vingt ans qu'elle a passé en renonçant à tout, à attendre...

On causait, entre hommes, après dîner dans le fumoir. On parlait de successions inattendues, d'héritages bizarres. Alors maître Le Brument, qu'on appelait tantôt l'illustre maître, tantôt l'illustre avocat, vint s'adosser à la cheminée.
"J'ai, dit-il, à rechercher en ce moment un héritier disparu dans des circonstances particulièrement terribles. C'est là un de ces drames simples et féroces de la vie commune ; une histoire qui peut arriver tous les jours, et qui est cependant une des plus épouvantables que je connaisse. La voici :"

Misti :

Misti est un chat. Un chat peut -il faire basculer le destin d'une jeune femme qui a tout : mari, argent et amant...

C'est l'aventure que nous conte le narrateur, un jeune homme séducteur.

"J'avais alors pour maîtresse une drôle de petite femme. Elle était mariée, bien entendu, car j'ai une sainte horreur des filles. Quel plaisir peut-on éprouver, en effet, à prendre une femme qui a ce double inconvénient de n'appartenir à personne et d'appartenir à tout le monde? Et puis, vraiment, toute morale mise de côté, je ne comprends pas l'amour comme gagne-pain. Cela me dégoûte un peu. C'est une faiblesse, je le sais, et je l'avoue."

Additional Info

Additional Info

Auteurs Guy Maupassant (de)
Narrateurs Xavier Legall
ISBN 9782364063310
Editeurs Ao Vivo Production
Cost Non

Commentaires

Écrivez votre propre avis

Vous donnez votre avis sur : Série de 12 Nouvelles Fantastiques-Maupassant

Étiquettes des produits

Étiquettes des produits

Utiliser des espaces pour séparer les étiquettes. Utilisez des apostrophes pour les phrases.